Jump to content
Crazy Cat

AUDITIONS DNCG ... notre classico ... notre derby

Recommended Posts

J ai hate que le bilan 2023 soit publie 🤣

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 05/01/2024 à 20:04, THUNDER a dit :

J ai hate que le bilan 2023 soit publie 🤣

vers Mars je pense qu'on l'aura ... ou alors en Juillet prochain :D

tout ca pour voir la ligne Charge Autre crever le plafond

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vous vous habillez comment vous demain? 

J'hésite à porter la cravate pour le big day. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, miniwiltord a dit :

Vous vous habillez comment vous demain? 

J'hésite à porter la cravate pour le big day. 

En noir type croque morts ...

RIP FCGB ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, eltet a dit :

En noir type croque morts ...

RIP FCGB ...

mouah mouah mouah, tellement ça en plus.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, miniwiltord a dit :

Vous vous habillez comment vous demain? 

J'hésite à porter la cravate pour le big day. 

 

Il y a 5 heures, eltet a dit :

En noir type croque morts ...

RIP FCGB ...

😂🤣

👮‍♂️⏳J-1️⃣ #DNCG : 

👀 Même les plus optimistes aux #Girondins redoutent, un encadrement des indemnités de transferts et de la masse salariale 𝗱𝗮𝗻𝘀 𝗹𝗲 𝗺𝗲𝗶𝗹𝗹𝗲𝘂𝗿 𝗱𝗲𝘀 𝗰𝗮𝘀 et dans le pire une interdiction de recruter… 

💰 La vente de Stian #Gregersen (1️⃣,8️⃣M€) à @ATLUTD serait loin d'être suffisante pour satisfaire le gendarme financier. Il manquerait actuellement, environ 🔟M€ dans les caisses ! 

[@EmeryTaisne]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation

Ligue 2 : un nouvel examen devant la DNCG sous tension pour les Girondins de Bordeaux

Mercredi 10 janvier 2024 à 8:22
 
Les Girondins de Bordeaux sont de retour devant la DNCG ce mercredi. Faute de nouvel actionnaire minoritaire, le club pourrait subir des sanctions du gendarme financier du football français.

Gérard Lopez, le propriétaire et président des Girondins de Bordeaux.Gérard Lopez, le propriétaire et président des Girondins de Bordeaux. © Maxppp

Le retour ! Les Girondins de Bordeaux sont de nouveau attendus devant la DNCG ce mercredi. Le gendarme financier du football français va réétudier le dossier du club, un mois après sa mise en sursis lors de son passage de mi-saison devant l'instance. Cette fois-ci, pas d'audience de prévue, mais simplement un examen des nouveaux documents envoyés par le club ce mardi. Et au bout de celui-ci, la DNCG décidera d'infliger de nouvelles sanctions aux Marine et Blanc ou de reconvoquer dans les prochains jours la direction girondine pour obtenir de plus amples explications sur sa stratégie pour boucler le budget de cette saison.

 

Le club espère simplement un encadrement de la masse salariale

Aujourd'hui, peu importe le timing de la décision, dès ce mercredi ou après la nouvelle convocation, les dirigeants bordelais ne se font pas d'illusions. Il y aura à 99% une sanction. Pourquoi ? Tout simplement parce que les Girondins de Bordeaux avaient promis à l'instance, le 14 décembre dernier, l'arrivée prochaine d'un actionnaire minoritaire dans le capital du club et qu'un mois plus tard, celui-ci n'est pas là. Ce n'est d'ailleurs absolument pas une surprise. Il fallait être naïf pour croire à une telle chose dans un timing aussi court. Reste à savoir pourquoi le club a joué cette carte devant la DNCG il y a quelques semaines et surtout décidé de communiquer dessus. Soit c'est une énorme erreur stratégique et de communication, soit c'était pour gagner du temps vis-à-vis de l'instance en attendant les premiers jours du mercato hivernal pour renflouer un peu les caisses bordelaises.

Difficile à dire, mais les Girondins de Bordeaux s'exposent donc aujourd'hui à de nouvelles sanctions de l'instance. Cela peut aller de l'encadrement de la masse salariale et des mutations à l'interdiction totale de recrutement en passant par l'interdiction d'engager des joueurs à titre onéreux. C'est-à-dire que le club ne pourra pas acheter de joueurs lors de ce mercato, mais juste obtenir des prêts ou des signatures de joueurs libres de tout contrat. Enfin, l'instance peut aussi en complément rétrograder le club à titre conservatoire. En clair, le club n'est bien sûr pas rétrogradé immédiatement, mais la situation est grave et il faudra la régulariser en fin de saison. En interne, la direction espère simplement avoir un encadrement de la masse salariale tout en sachant qu'elle a d'ores et déjà annoncé, qu'il n'y aura pas d'achats de nouveaux joueurs sans ventes au préalable. Comme pour montrer sa bonne volonté à la DNCG.

Un budget révisé à la baisse, pas de nouvelles promesses

D'ailleurs, c'est clairement la carte que le club a décidé de jouer dans son courrier envoyé à l'instance ce mardi. Pas question de faire de nouvelles promesses. Selon nos informations, les Girondins de Bordeaux ont avant tout rappelé les efforts faits par le club pour se restructurer ces dernières saisons et l'engagement de Gérard Lopez, un propriétaire capable de remettre 40 millions d'euros sur la table l'été dernier pour permettre aux Marine et Blanc de continuer de vivre. Dans ce courrier, le club n'a par exemple pris aucun engagement sur la vente de joueurs sur ce mercato même si ce sera clairement le levier d'ici fin janvier pour boucher le trou d'une petite dizaine de millions d'euros. Un trou qui se réduira une première fois dans les prochaines heures avec la vente de Stian Gregersen au club américain d'Atlanta pour 1.8 millions d'euros (avec un bonus de 200 000 euros, si le défenseur norvégien atteint les finales de MLS).

Stian Gregersen va s'engager avec Atlanta en MLS

Stian Gregersen va s'engager avec Atlanta en MLS © Maxppp

En attendant la très probable sanction de la DNCG, le club ne compte pas rester les bras croisés, car le vrai juge de paix sera une nouvelle fois en juin prochain. D'ailleurs, dès le 14 décembre dernier, les Girondins de Bordeaux ont présenté à l'instance un budget révisé à la baisse de 5-6 millions d'euros pour cette saison selon les informations de France Bleu Gironde. Ce n'est pas neutre. Mais ce n'est pas non plus très important sur un budget de départ qui se situait entre 50 et 55 millions d'euros. En parallèle du mercato, l'autre gros dossier des prochaines semaines sera évidemment l'arrivée de ce fameux actionnaire minoritaire. À ce sujet, la direction girondine reste confiante avec des négociations qui se poursuivent avec plusieurs investisseurs.

Un européen, deux américains... pour un deal en mars ?

Selon nos informations, ils sont trois à discuter avec Gérard Lopez et ses équipes : un européen (comme révélé par L'Équipe) et deux américains. S'ils pourraient tous investir via des fonds d'investissement, il s'agirait surtout de "family fund". C'est-à-dire des fonds avec une fortune familiale ou un riche homme (ou femme) d'affaires derrière, et non des fonds d'investissement qui gèrent des portefeuilles de clients comme King Street et Fortress. Un profil, à ce stade, plutôt rassurant quand on connaît le passé récent du club.

Autre élément de nature à rassurer pour l'instant, c'est la volonté de Gérard Lopez de voir ces personnes investir sous forme d'équity (augmentation des capitaux propres, vision à plus long terme et plus de stabilité pour le club) et non de dette financière comme lors du rachat des Girondins en 2018. Une chose est sûre si l'un de ces investisseurs veut faire son entrée au capital, il devra mettre au minimum une trentaine de millions d'euros sur la table. Le club espère un deal d'ici fin mars début avril. D'ici là, les Girondins de Bordeaux devront au moins sportivement se diriger vers un maintien tranquille en Ligue 2 pour rassurer les candidats.

Un effectif sur le marché à part quelques joueurs

Justement, le terrain, c'est bien là que cela devrait rapidement bouger avec le mercato. Stian Gregersen sera en effet sûrement le premier départ d'une longue liste cet hiver. Au-delà du besoin d'argent frais pour le club, la direction a d'ores et déjà la volonté de préparer la saison prochaine. Pour rappel, les Girondins de Bordeaux ne sont que 13e du championnat et il faudrait un petit miracle pour atteindre l'objectif de remontée cette saison. Aujourd'hui, c'est simple, tous les joueurs de l'effectif sont sur le marché des transferts à part 4 ou 5 joueurs pour différentes raisons. Selon nos informations, il s'agit de Yoann Barbet, Vital Nsimba, Issouf Sissokho, Jérémy Livolant et Zan Vipotnik. Pour tous les autres, le club sera attentif aux offres reçues même si par exemple des joueurs comme Pedro Diaz ou Marvin De Lima ne seront pas mis en première ligne.

Aliou Badji, l'attaquant des Girondins de Bordeaux

Aliou Badji, l'attaquant des Girondins de Bordeaux © Maxppp

Après le défenseur du défenseur norvégien, les deux prochains sur la liste devaient être Malcom Bokele et Danylo Ignatenko. Ils suscitent de nombreux intérêts. Mais pour le premier, beaucoup de clubs ne veulent pas trop prendre de risques avant la Coupe d'Afrique des Nations que le défenseur s'apprête à disputer avec le Cameroun et pour le second, les offres ne sont pas pour le moment suffisantes. Le prochain départ pourrait donc plutôt concerner Aliou Badji. Malgré ses difficultés aux Girondins, l'attaquant intéresse quelques clubs français, mais seulement pour des prêts. Le club négocie donc surtout avec des clubs étrangers, capables de proposer un transfert avec l'espoir de trouver un accord proche autour de 2 millions d'euros.

Pour les arrivées, sous réserve de la décision de la DNCG, les Girondins ont deux priorités : un défenseur central pour remplacer Stian Gregersen et un attaquant plus mobile.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Avec un collègue, sup' du FCGB, on se prépare pour ce soir ...

image.png

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon, encadrement de la masse salariale et des indemnités de mutations, je remballe mon costume ... pour le moment ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

🥵 Il ne resterait actuellement que 5️⃣M€ sur les comptes du club des #Girondins, avec un trou de 1️⃣1️⃣M€ à combler pour finir la saison ! 

💰🔜 Gérard #Lopez se serait engagé à couvrir au fur et à mesure les besoins en liquidités du club, 𝙢𝙖𝙞𝙨 𝙡’𝙞𝙙é𝙚 𝙙𝙪 𝙥𝙧𝙤𝙥𝙧𝙞é𝙩𝙖𝙞𝙧𝙚 𝙚𝙨𝙩 𝙙’𝙖𝙩𝙩𝙞𝙧𝙚𝙧 𝙪𝙣 𝙞𝙣𝙫𝙚𝙨𝙩𝙞𝙨𝙨𝙚𝙪𝙧 𝙚𝙣𝙩𝙧𝙚 𝙛é𝙫𝙧𝙞𝙚𝙧 𝙚𝙩 𝙢𝙖𝙧𝙨 𝙥𝙤𝙪𝙧 𝙣𝙚 𝙥𝙖𝙨 𝙖𝙫𝙤𝙞𝙧 à 𝙧𝙚𝙢𝙚𝙩𝙩𝙧𝙚 𝙖𝙪 𝙥𝙤𝙩 𝙟𝙪𝙨𝙦𝙪’à 𝙡𝙖 𝙛𝙞𝙣 𝙙𝙚 𝙨𝙖𝙞𝙨𝙤𝙣 ! 

[@EmeryTaisne] 

#ESTACFCGB

Share this post


Link to post
Share on other sites
à l’instant, Crazy Cat a dit :

🥵 Il ne resterait actuellement que 5️⃣M€ sur les comptes du club des #Girondins, avec un trou de 1️⃣1️⃣M€ à combler pour finir la saison ! 

💰🔜 Gérard #Lopez se serait engagé à couvrir au fur et à mesure les besoins en liquidités du club, 𝙢𝙖𝙞𝙨 𝙡’𝙞𝙙é𝙚 𝙙𝙪 𝙥𝙧𝙤𝙥𝙧𝙞é𝙩𝙖𝙞𝙧𝙚 𝙚𝙨𝙩 𝙙’𝙖𝙩𝙩𝙞𝙧𝙚𝙧 𝙪𝙣 𝙞𝙣𝙫𝙚𝙨𝙩𝙞𝙨𝙨𝙚𝙪𝙧 𝙚𝙣𝙩𝙧𝙚 𝙛é𝙫𝙧𝙞𝙚𝙧 𝙚𝙩 𝙢𝙖𝙧𝙨 𝙥𝙤𝙪𝙧 𝙣𝙚 𝙥𝙖𝙨 𝙖𝙫𝙤𝙞𝙧 à 𝙧𝙚𝙢𝙚𝙩𝙩𝙧𝙚 𝙖𝙪 𝙥𝙤𝙩 𝙟𝙪𝙨𝙦𝙪’à 𝙡𝙖 𝙛𝙞𝙣 𝙙𝙚 𝙨𝙖𝙞𝙨𝙤𝙣 ! 

[@EmeryTaisne] 

#ESTACFCGB

Bienvenu au FC Mouscron de Boavista de Bordeaux.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tout est sous contrôle 🤫

Share this post


Link to post
Share on other sites

A chaque mercato, mine de rien, on fait des économies, on se sépare des gros salaires, on s'appuie sur les jeunes pour faire baisser la masse salariale.. etc et pourtant, tous les ans, c'est la merde pour passer la DNCG. Donc, soit Gérard Lopez nous dit la vérité et est un mauvais patron, soit Lopez nous ment et est un mauvais patron... héhé

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×