Jump to content

Crazy Cat

Administrateurs
  • Content count

    2,917
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

0 Neutral

2 Followers

About Crazy Cat

  • Rank
    Meilleur buteur
  • Birthday 03/03/1975

Profile Information

  • Location
    Bdx - Fr

Recent Profile Visitors

6,709 profile views
  1. Crazy Cat

    [#4] KOUNDE Jules

    Qu'est ce que je kiff ce gamin ... il a tout mon respect et beaucoup d'amour pour lui !
  2. a noter que derriere nous... l'écart est conséquent !
  3. Crazy Cat

    [#10] Samuel KALU

    Le joueur serait OUT pour 3 semaines :
  4. Crazy Cat

    [Entraîneur] Paulo Sousa

    Extrait d'un article S.O mais malheureusement il faut être abonné pour avoir la suite ... Source ICI
  5. Crazy Cat

    ** Replay des Matchs **

    URL : http://replaysport.me/ligue-1-replay-2018-2019/ Tu vas en bas de la page, tu va trouver ça : Tu sélectionne la journée et le match que tu cherches, tu clique sur le bouton Clique a nouveau sur le bouton, sous Chrome ca m'ouvre un nouvel onglet avec un bandeau et un timer a 10s Un fois que les 10s sont passées tu as un lien pour le match : Tu clique dessus et là hop :
  6. 115 K / semaine pour son salaire actuel, en partant de PL il devrait accepter une baisse de Salaire vu son âge aussi. Bon sauf si il va a l'OM ou il risque de gagner autant qu'en PL voir plus
  7. Crazy Cat

    [#8] Yann KARAMOH

    y a quand même un vrai problème d'entourage de l'agent ... Discours de l'agent de Karamoh alors qu'il est nul au possible depuis des mois + des problèmes de comportement... et celui de J. Koundé a propos de son absence en sélection U20 :
  8. Je trouves ça vraiment surréaliste, et extrêmement inquiétant... ou alors M6 a fait en sorte de plomber au maximum le bilan par certains montage et retirer ses billes en avance par petit paquets... Qu'on soit autant déficitaire me laisse perplexe... ça voudrait dire que les Ricains ont racheté la "dette" en même temps ? Ou doit-on ajouter ce passif a celui de l'exercice en cours ?
  9. Chiffres clés que la saison 2017 / 2018 : Soit donc 21M d'€ de pertes sur la saison 2017-2018.
  10. Crazy Cat

    [L1-J29] BORDEAUX 1-1 RENNES

    Replay du match si y a des gens qui veulent :
  11. Crazy Cat

    [#8] Yann KARAMOH

    On s'en fou et on le savait déjà ... mais en même temps, j'ai envie de lui conseil fort fort de : 1) Changer de mentalité et VITE 2) Changer d'agent et VITE
  12. l'OM l'a tenté l'été dernier, nous cet hiver, mais a la différence de l'OM, Giroud joue plus beaucoup. Ce serait pas con du tout de le faire finir chez nous. Le mec en L1 ca doit voiloir encore ca bonne 15aine de buts easy
  13. Depuis le Rachat officiel du club liste des changements dans l'organigramme [ Date du rachat officielle : 06/11/2018 (source) ] - Président Délégué : Frédéric LONGUEPEE : 01/01/2019 a temps plein. - Directeur Sportif : En attente de confirmation de la prise de fonction, Edouardo Macia (04/2019 ?) - Antony Thiodet : Directeur billetrie / hostpitalité (15/03/2019) + 4 Commerciaux. - Souleymane Cissé : Nouveau Département Technique (28/01/2019) - Postes en attente de nomination : Directeur Numérique Directeur Sponsoring Celulle de recrutement : - Jakob Friis-Hansen - Laurent Callipe : Superviseur (15/03/2019)
  14. AFP 14/12/2018 relayé par RMC Sport (Source) Conscient qu'il ne fait pas le poids face à la puissance financière du PSG, le nouveau propriétaire des Girondins de Bordeaux, l'Américain Joseph DaGrosa a néanmoins de grandes ambitions pour son club. Et des idées. Le Paris SG est prévenu: le nouveau patron des Girondins de Bordeaux est prêt à "partir en guerre" contre les "petits caïds" parisiens dans la lutte pour le titre en Ligue 1, même si "cela ne sera pas facile". Le fonds d'investissement américain GACP, présidé par Joseph DaGrosa, a finalisé le mois dernier le rachat de Bordeaux pour 100 millions d'euros au groupe M6, propriétaire du club depuis 1999. Et parce qu'il n'a pas le budget du PSG version qatarie, M. DaGrosa veut miser sur les jeunes. "Je n'ai pas de champ de pétrole dans mon jardin" Rivaliser avec le club parisien "ne sera pas facile", dit à l'AFP le propriétaire officiel depuis le 6 novembre du sextuple champion de France, dont le dernier titre remonte à 2009. Il arrive à l'issue d'une transition compliquée, alors que les Bordelais sont actuellement 12e du championnat, à 23 longueurs de Paris, et sont éliminés de la Ligue Europa. "On ne peut pas rivaliser directement avec le PSG, dollar contre dollar, explique-t-il. Ce serait une folie, je n'ai pas de champ de pétrole dans mon jardin, donc nous avons besoin de quelque chose d'autre, et ça signifie attirer les meilleurs jeunes". "Je les considère comme les petits caïds du championnat" "Laissons-les payer très cher pour les très grands joueurs, ajoute-t-il. Nous voulons être les premiers à avoir les meilleurs joueurs de France, qui a formé plusieurs des meilleurs joueurs du monde". Le co-fondateur de GACP, basé à Miami, ne souhaite pas polémiquer sur les accusations de violations du fair-play financier qui pèsent sur le club parisien. "Je laisse de côté la question de savoir si le PSG a joué dans les règles, j'ai une autre opinion que j'exprimerai plus tard", dit-il. "Mais, en général, le PSG fait peur à tout le monde. Je les considère comme les petits caïds du championnat", estime Joseph DaGrosa, qui assure pourtant pouvoir à terme leur ravir le trophée: "Ca prendra peut-être du temps, mais on est là pour gagner". Pour cela, il a prévu d'injecter 80 millions d'euros lors des deux prochaines saisons. "C'est une guerre" "Il faut s'adapter à l'adversaire, c'est une guerre", affirme l'homme d'affaires américain âgé de 54 ans, qui s'est fait connaître en rachetant 248 enseignes Burger King aux Etats-Unis avant de les revendre en 2006. Ce fervent supporteur de l'équipe de baseball des New York Mets a d'abord étudié la Premier League anglaise et la Liga espagnole avant de jeter son dévolu sur le club au scapulaire. M. DaGrosa, natif de New York, projette de passer la majeure partie de la saison à Bordeaux et veut rester accessibles aux supporteurs des Marine et Blanc. Les Ultramarines, le principal groupe de supporteurs bordelais, ont notamment exprimé leurs doutes sur la solidité de GACP et l'origine des fonds, douteuse à leurs yeux, du rachat. Ses messages aux supporters "Les supporteurs veulent un club qui remporte des titres, tous les titres", explique-t-il, en évoquant ses souvenirs de jeune supporteur. "Si j'avais eu l'occasion de parler au patron des Mets, je lui aurais dit "On veut gagner, qu'importe ce que ça coûte ou ce qu'on doit faire, faites-le"", dit-il, car "le supporteur en général ne pense pas en terme de finances". "Il travaille toute la semaine, il doit payer ses factures. Le sport, c'est du divertissement, et notre travail c'est de présenter un produit divertissant", explique M. DaGrosa. "J'aime les gens, j'aime parler aux supporters et j'aime leur passion pour le sport", assure-t-il. Son premier tweet comme patron du FCGB avait d'ailleurs été à l'attention des supporteurs: "Nous allons améliorer la nourriture et les boissons immédiatement! Les longues files d'attente sont inacceptables pour nos fans!"
  15. Par Pierre Cheminade | 08/11/2018, 12:23 (source) Développer un projet de marque sur le terrain mais aussi et surtout en dehors : c'est la ligne fixée par le nouveau binôme de dirigeants du Football Club des Girondins de Bordeaux, Joe DaGrosa, propriétaire, et Frédéric Longuépée, le président. A défaut de détailler leur projet sportif ou de donner des chiffres précis, lors de leur première prise de parole devant la presse ce jeudi 8 novembre, les deux dirigeants ont réaffirmé leur volonté de remplir le stade Matmut Atlantique. L'Américain Joe DaGrosa et le Français Frédéric Longuépée ont beau être désormais à la tête d'un club de football, ils ont d'emblée rappelé leur attachement prioritaire au développement du modèle économique du club à travers son image : Pour y arriver, Frédéric Longuépée met en avant son expérience de directeur commercial au PSG (2012-2018) puis, brièvement, à la direction commerciale et marketing du comité d'organisation des JO de Paris 2024, et insiste sur le potentiel et les atouts du FCGB : "Le club possède de très bons actifs : un stade moderne, qui constitue un axe de développement très important dans les mois et années à venir, et des infrastructures de grande qualité en ce qui concerne le centre d'entraînement et de formation. Ce sont des fondations fortes sur lesquelles nous pouvons bâtir." Remplir le stade De son côté, Joe DaGrosa, qui assumera des fonctions opérationnelles le temps que Frédéric Longuépée se délie de ses obligations vis-à-vis de Paris 2024, a fixé les grandes lignes de son action au cours des prochains mois : "Evaluer la structure du club et s'assurer qu'on a la meilleure équipe en place notamment à la tête du club" ; "évaluer les performances sportives de l'équipe" et "améliorer l'expérience des supporters." "Il y aura beaucoup de changements à attendre dans les 100 prochains jours sur le plan sportif, dans l'organisation du club et dans l'expérience des supporters", a-t-il ajouté ciblant notamment l'accessibilité du stade Matmut Atlantique, la qualité de la restauration et des boissons à l'intérieur du stade et l'ambiance générale "pour donner envie aux supporters, aux jeunes, aux femmes et aux familles de venir au stade". Pour l'heure, aucune discussion n'a été initié avec Bordeaux Métropole ni avec SBA, le gestionnaire du stade, pour évoquer ces sujets. "Pas de joueurs à 100 M€" Quant au projet sportif, le nouveau propriétaire a fait part de sa"pleine confiance" en l'entraîneur Ricardo et assure qu'il est venu à Bordeaux pour gagner : "On vise la position la plus haute possible, il n'y a pas de limite. On sait de quelle manière on veut que les gens se souviennent de nous." De son côté, Frédéric Longuépée rappelle que "l'objectif n'est pas d'acheter des joueurs à 100 M€. Il y a d'autres moyens, comme celui de faire grandir des joueurs dans notre centre de formation et d'aller chercher de jeunes talents pour nourrir le projet sportif."
×