• Announcements

    • Guest

      [A lire]Règlement pour les transferts

      Pour l'intersaison 2008 pas de changement notable dans ce topic règlement, on vous demande juste de respecter cette charte, merci.   1/° Obligation de mentionner vos sources (sites, journaux, radios, télé) en cas d'annonce d'un nouveau joueur, notamment pour le topic [Rumeurs : Départs et Arrivées .   2/° En cas d'absence de source, les modérateurs se réservent le droit de rappeler à l'ordre, d'avertir le membre ou de fermer le topic.   De même si la source est jugée trop fantaisiste (une connaissance au Haillan a parlé à une personne etc, ou source d'un indic foireux venu d'ailleurs...)   3/° Toutes insultes, moqueries, propos racistes ou diffamatoires peuvent être répréhensible d'un bannissement du forum sans préavis.   4/°Enfin, éviter le langage SMS et le FLOOD abusif .
    • eltet

      Règlement du concours par équipes

      Règlement du concours par équipes

      Cela concerne uniquement le championnat de L1.

      Tout d'abord (sauf si cela est déjà fait), il vous faut vous inscrire aux pronostics en mode individuel. Le lien ICI . Le règlement général est également explicité sur ce lien.
      Pour pronostiquer, c'est ICI.

      Ensuite, deux choix :

      1° : Soit vous êtes seul et dans ce cas, faites-vous connaître ICI afin d'intégrer une équipe en cours de formation ou de trouver des partenaires. Pour voir la liste des "chercheurs", le lien ICI.
      2° : Soit vous avez déjà des partenaires et dans ce cas, indiquez le nom de votre équipes avec les trois pseudos composants celle-ci.

      Pour faire une demande de bannière c'est ICI.

      Après chaque journée, le modérateur des pronostiques fait le classement en copiant vos points dans une base Excel donc, merci d'indiquer exactement sous quel pseudo vous vous êtes enregistré (ex : je post sous le pseudo "eltet" mais je suis inscris sous le pseudo "eltet08" ou "jojolelapin" ... la base ne peut deviner la différence de pseudo ... ).
      L'idéal est de garder le même pseudo mais bon, chaque année, il y a des pseudos différents d'où cette précision.

      Vous pouvez consulter le classement dans la section Pronostics, l'exemple de la saison 2008-2009 avec le lien ICI.

      Pour former une équipe, une fois que vous vous êtes fait connaître en tant qu'individuel, merci de dialoguer via MP. Pas la peine de flooder sur la section Pronostics ou alors un minimum mais de toutes façons, je veille aux grains :Demon12: .

      Une fois l'annonce de l'équipe faite, vous pouvez créer un topic unique pour votre team.



      Comme la saison dernière, un mercato sera organisé en décembre (même dates que le mercato hivernal pour le championnat français). Ceci, afin de réorganiser les équipes.

      J'explique : chaque année, des équipes se retrouvent à deux voir à un seul participant suite à la défection des partenaires. Le championnat perd donc de son intérêt. Le but de ce mercato est donc de remettre à flot certaines équipes soit par fusion de deux équipes, soit par rajout d'un membre (ou deux) qui avait râté le début des pronostics dans l'équipe affaiblie par les départs et le non-sérieux des pronostiqueurs.

      En cas de fusion de deux teams, les points seront rapportés sur la nouvelle équipe née de la fusion. En cas de membres n'ayant pas de points dans une équipe et même s'ils en ont en individuel, ils partiront de zéro (faut me comprendre, difficile pour moi de reprendre les journées d'un nouvel arrivant en cours de saison, pas le temps de me retaper les journées d'avant trêve). Mais bon, cela permettra quand même de remonter une équipe et éventuellement de repartir pour la saison d'après.

      Ce classement par équipe est fait pour le "fun", convivial et vraiment sympa. Un lot n'est pas prévu mais bon, sait-on jamais si notre Nico national est disposé à faire un geste ... suivant les finances ...


      Le modérateur en charge des pronostiques est à votre disposition pour de plus amples renseignements soit par MP, soit sur le topic "Discussions générales sur les pronostics - saison 200?/200?"

      Bons pronos :Invision-Board-France-163:
Guest mehdi92

[Ex-Président] Jean-Louis TRIAUD

4628 posts in this topic

Pourquoi ne pas parler de ce président le plus mauvais au monde?

 

Bizarre de présenter un sondage en essayant d'induire la réponse! :gluk:

Si tu fais cela pour entendre le même son de cloche de la part de tout le monde, crée plutôt un topic "défoulage sur Triaud".

 

Néanmoins, charisme d'huitre, représentativité nulle, présence inexistante dans les media, transactions floues concernant la partie sportive, peu ou pas d'autorité, je suis bien obligé d'abonder dans ton sens !

 

Triaud est un mauvais, en tout cas indigne de l'idée que l'on peut se faire du dirigant principal d'un club français majeur ! :icon_cry:

 

Sauf qu'il est certainement l'un des seuls à faire cela bénévolement depuis des années...Donc on ne peut pas lui reprocher d'essayer d'en tirer un quelconque profit ni son attachement pour le club !!!!!!!!!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pourquoi ne pas parler de ce président le plus mauvais au monde?

 

Bizarre de présenter un sondage en essayant d'induire la réponse! :gluk:

Si tu fais cela pour entendre le même son de cloche de la part de tout le monde, crée plutôt un topic "défoulage sur Triaud".

 

Néanmoins, charisme d'huitre, représentativité nulle, présence inexistante dans les media, transactions floues concernant la partie sportive, peu ou pas d'autorité, je suis bien obligé d'abonder dans ton sens !

 

Triaud est un mauvais, en tout cas indigne de l'idée que l'on peut se faire du dirigant principal d'un club français majeur ! :icon_cry:

 

Sauf qu'il est certainement l'un des seuls à faire cela bénévolement depuis des années...Donc on ne peut pas lui reprocher d'essayer d'en tirer un quelconque profit ni son attachement pour le club !!!!!!!!!

 

Moi j'aime bien ce président qui, quoi que certains disent, aime le club, sans même à avoir a dire qu'il est bénévole ce qui en rajoute plus à son amour du club encore. Depuis qu'il est là certains disent qu'on manque d'ambition ect...

Possible mais c'est pas Triaud qui a l'argent déjà et deuxiémement notre club et réguliérement européen pour par dire quasi continuellement. Et il jouit d'une bonne réputation et d'une bonne image en France comme en Europe d'ailleurs.

Ce président aussi mauvais que certains le croit et bien il a réussi à éviter des dérives aussi débiles qu'à Paris ou Marseille et ne tombe pas dans le registre pathétique comme Aulas parfois.

Longue vie à lui au club, selon moi si on doit modifier une chose c'est l'implication de M6 et rien d'autre.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pourquoi ne pas parler de ce président le plus mauvais au monde?

 

Bizarre de présenter un sondage en essayant d'induire la réponse! :gluk:

Si tu fais cela pour entendre le même son de cloche de la part de tout le monde, crée plutôt un topic "défoulage sur Triaud".

 

Néanmoins, charisme d'huitre, représentativité nulle, présence inexistante dans les media, transactions floues concernant la partie sportive, peu ou pas d'autorité, je suis bien obligé d'abonder dans ton sens !

 

Triaud est un mauvais, en tout cas indigne de l'idée que l'on peut se faire du dirigant principal d'un club français majeur ! :icon_cry:

 

 

Charisme d'huitre : perso des présidents à fort charisme comme tu dis en France à part Aulas et Martel, j'en vois pas bcp...D'ailleurs je mettrais tout de suite après Diouf et Triaud...

Représentativité nulle???????Je comprends pas trop...En tout cas dans le monde du foot pro français je pense qu'il pèse.....

Présence inexistante dans les média : merde j'avais l'impression de l'avoir bcp entendu hier soir et très souvent sur RMC, mais bon j'ai peut être des pbs d'ouÏe....

Peu ou pas d'autorité : j'ai plutôt l'impression qu'il est respecté au club, quand tu entends Ricardo parler de lui, ou Darche et Planus...En tout cas, j'ai eu l'impression hier qu'il existait une belle solidarité entre la Direction, le staff et les joueurs, et même si ce n'est qu'une façade au moins c'est l'image qu'ils ont donné hier à la radio...

 

En fait j'ai l'impression que certains n'ont pas vraiment concience de la réalité et de ce qui se passe dans les autres clubs, et comme disait Ricardo : ok on a pas un super jeu, on a 11 défaites, mais que pensez de tout ceux qui sont derrière Bordeaux....

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le président bordelais Jean-Louis Triaud. L'équipe.fr

 

Les Girondins de Bordeaux ont fermé le Haillan à double tour cette semaine. Pas de public, pas de journalistes, pas de question : Ricardo et ses hommes feront face à leurs obligations médiatiques vendredi, veille du match, au Stade de France. Ils utilisent la semaine pour préparer leur finale de la Coupe de la Ligue contre Lyon dans le plus grand secret. Jean- Louis Triaud, lui, laisse son portable ouvert. Le président du club vit la période la plus agréable de la saison. Seuls deuxièmes l'an passé, les Girondins semblent enfin avoir digéré le recrutement de Micoud et leur statut de candidat naturel à la Ligue des champions. A quelques heures d'une finale contre Lyon qui peut offrir à Bordeaux son premier trophée depuis 2002, c'est cette aspiration stratégique que rappelle Jean-Louis Triaud dans l'entretien ci-dessous : c'est en jouant régulièrement la C1 que Bordeaux réalisera son projet.

 

 

« Jean-Louis Triaud, Bordeaux va disputer la finale de Coupe de la Ligue contre Lyon. Comment vivez-vous cet événement ?

 

J'aime bien cette coupe. C'est un peu la coupe de l'élite, une compétition entre équipes professionnelles, où le risque d'avoir à jouer sur des terrains médiocres est réduit. Elle nous permet de mieux nous exprimer. La Coupe de la Ligue n'a pas la même image que la Coupe de France. Elle n'a ni la même antériorité, ni la même dimension populaire, mais on joue souvent la finale alors... Les équipes de CFA nous réussissent peu.

 

 

Vous l'aviez gagnée en 2002. Quelles retombées aurait une nouvelle victoire ?

 

Aucune idée ! C'est un titre, c'est valorisant. Mais en dépit des sommes mises en jeu, une victoire ne bouleverse pas le budget d'un club comme Bordeaux, et encore moins Lyon. Et puis, plus vous gagnez de matches, plus vous avez de primes à verser (sourire).

 

 

Une qualification pour la Coupe de l'UEFA est en jeu. Quelle importance lui accordez-vous ?

 

Ce n'est pas l'objectif du club, mais jouer la C3 est toujours bon signe. Même si seule la Ligue des champions représente un minimum garanti, il y a de très belles équipes en Coupe de l'UEFA. C'est surtout intéressant à partir des huitièmes de finale...

 

 

...cap que Bordeaux n'a pas franchi, comme aucun club français cette saison. Comment interprétez-vous cette absence, vous qui avez participé aussi bien à la C1 et à la C3 ?

 

Inutile de chercher midi à quatorze heures, ce sont les circonstances. Nous sommes tombés contre une équipe d'Osasuna pas facile (en seizièmes), qui a sorti les Glasgow Rangers derrière. Je n'ai pas l'impression que Paris et Lens avaient un adversaire facile en huitième (Benfica et le Bayer Leverkusen). Je constate que les deux équipes qui nous ont éliminés en Ligue des champions (Liverpool, PSV Eindhoven), sont en quarts de finale, et que Liverpool a éliminé Barcelone. Pour aller loin en coupe d'Europe, il faut un peu de réussite. On en avait eu en 1996, lors de notre parcours jusqu'en finale de la Coupe de l'UEFA, alors qu'en même temps, nous nous étions maintenus en D1 lors de la dernière journée avec Zidane, Dugarry et Lizarazu.

 

 

En résumé : la Coupe de la Ligue, c'est du bonus, mais l'objectif de votre fin de saison reste la Ligue des champions ?

 

Toujours ! Notre objectif, notre projet, c'est de se qualifier durablement pour cette compétition, au moins via le tour préliminaire. Nous tenons notre destin entre nos mains, même si notre situation est quelque part inespérée (Bordeaux est seul troisième depuis la dernière journée, son meilleur classement depuis la 2e journée). Jusqu'ici, à chaque fois qu'on avait la possibilité de recoller, nous étions passé à côté.

 

 

La saison se déroule-t-elle comme vous l'aviez imaginé ou est-elle plus difficile que prévu ?

 

Je n'imaginais rien. Mais je considère que si la saison est difficile pour nous, elle l'est pour tout le monde. Lille se fait battre chez lui par Le Mans. Nous, on gagne à Lyon, et on perd ensuite contre Lille. Quand je compare le classement de Sedan (dernier) et son niveau de jeu, je me dis que c'est quand même étonnant. Contrairement à tous les discours que j'entends, je considère qu'il y a un nivellement par le haut.

 

 

Que manque-t-il à Bordeaux pour sortir de cette inconstance, qui se vérifie saison après saison et qui s'est vérifiée au cours de cette saison ?

 

Se qualifier tous les ans pour les ans pour la Ligue des champions. Sur une saison, ça représente environ 20% du budget en plus. Sur cinq saisons consécutives, je vous laisse imaginer ce que cela représente.

 

 

Mais elle implique aussi de nécessaires investissements...

 

C'est tout le problème : soit vous renforcez simplement le groupe qui vous a qualifié pour la Ligue des champions, par sécurité. Soit vous créez un énorme trou dans votre comptabilité en achetant et en payant des joueurs de niveau Ligue des champions. Je répète que pour exister dans cette compétition, il faut surtout y participer deux ou trois saisons consécutives.

 

 

C'est le cas de votre adversaire, Lyon, un club qui est en avance sur tout le monde en France. Pour combien de temps ?

 

Lyon est là pour un moment. Il est tout à fait possible que les Lyonnais conservent leur avance en championnat deux ou trois années consécutives, sauf superbe génération spontanée ou recrutement parfait chez un de ses adversaires. Bordeaux, ou Lille, peuvent proposer quelque chose. A condition, une nouvelle fois, de continuer à se qualifier la Ligue des champions. C'est quoi le modèle lyonnais ? Se qualifier tous les ans pour la Ligue des champions ! Il y a eu l'échec Maribor (1999), puis deux nouvelle qualifications (2000 et 2001), puis un premier titre (2002), puis un enchaînement saison après saison. Ça permet de limiter le turn over dans l'effectif, d'accroître les revenus pour attirer les bons joueurs, notamment les plus talentueux du Championnat de France, qui désormais passent par Lyon avant de tenter le saut à l'étranger. »

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le président bordelais Jean-Louis Triaud. L'équipe.fr

 

Les Girondins de Bordeaux ont fermé le Haillan à double tour cette semaine. Pas de public, pas de journalistes, pas de question : Ricardo et ses hommes feront face à leurs obligations médiatiques vendredi, veille du match, au Stade de France. Ils utilisent la semaine pour préparer leur finale de la Coupe de la Ligue contre Lyon dans le plus grand secret. Jean- Louis Triaud, lui, laisse son portable ouvert. Le président du club vit la période la plus agréable de la saison. Seuls deuxièmes l'an passé, les Girondins semblent enfin avoir digéré le recrutement de Micoud et leur statut de candidat naturel à la Ligue des champions. A quelques heures d'une finale contre Lyon qui peut offrir à Bordeaux son premier trophée depuis 2002, c'est cette aspiration stratégique que rappelle Jean-Louis Triaud dans l'entretien ci-dessous : c'est en jouant régulièrement la C1 que Bordeaux réalisera son projet.

 

 

« Jean-Louis Triaud, Bordeaux va disputer la finale de Coupe de la Ligue contre Lyon. Comment vivez-vous cet événement ?

 

J'aime bien cette coupe. C'est un peu la coupe de l'élite, une compétition entre équipes professionnelles, où le risque d'avoir à jouer sur des terrains médiocres est réduit. Elle nous permet de mieux nous exprimer. La Coupe de la Ligue n'a pas la même image que la Coupe de France. Elle n'a ni la même antériorité, ni la même dimension populaire, mais on joue souvent la finale alors... Les équipes de CFA nous réussissent peu.

 

 

Vous l'aviez gagnée en 2002. Quelles retombées aurait une nouvelle victoire ?

 

Aucune idée ! C'est un titre, c'est valorisant. Mais en dépit des sommes mises en jeu, une victoire ne bouleverse pas le budget d'un club comme Bordeaux, et encore moins Lyon. Et puis, plus vous gagnez de matches, plus vous avez de primes à verser (sourire).

 

 

Une qualification pour la Coupe de l'UEFA est en jeu. Quelle importance lui accordez-vous ?

 

Ce n'est pas l'objectif du club, mais jouer la C3 est toujours bon signe. Même si seule la Ligue des champions représente un minimum garanti, il y a de très belles équipes en Coupe de l'UEFA. C'est surtout intéressant à partir des huitièmes de finale...

 

 

...cap que Bordeaux n'a pas franchi, comme aucun club français cette saison. Comment interprétez-vous cette absence, vous qui avez participé aussi bien à la C1 et à la C3 ?

 

Inutile de chercher midi à quatorze heures, ce sont les circonstances. Nous sommes tombés contre une équipe d'Osasuna pas facile (en seizièmes), qui a sorti les Glasgow Rangers derrière. Je n'ai pas l'impression que Paris et Lens avaient un adversaire facile en huitième (Benfica et le Bayer Leverkusen). Je constate que les deux équipes qui nous ont éliminés en Ligue des champions (Liverpool, PSV Eindhoven), sont en quarts de finale, et que Liverpool a éliminé Barcelone. Pour aller loin en coupe d'Europe, il faut un peu de réussite. On en avait eu en 1996, lors de notre parcours jusqu'en finale de la Coupe de l'UEFA, alors qu'en même temps, nous nous étions maintenus en D1 lors de la dernière journée avec Zidane, Dugarry et Lizarazu.

 

 

En résumé : la Coupe de la Ligue, c'est du bonus, mais l'objectif de votre fin de saison reste la Ligue des champions ?

 

Toujours ! Notre objectif, notre projet, c'est de se qualifier durablement pour cette compétition, au moins via le tour préliminaire. Nous tenons notre destin entre nos mains, même si notre situation est quelque part inespérée (Bordeaux est seul troisième depuis la dernière journée, son meilleur classement depuis la 2e journée). Jusqu'ici, à chaque fois qu'on avait la possibilité de recoller, nous étions passé à côté.

 

 

La saison se déroule-t-elle comme vous l'aviez imaginé ou est-elle plus difficile que prévu ?

 

Je n'imaginais rien. Mais je considère que si la saison est difficile pour nous, elle l'est pour tout le monde. Lille se fait battre chez lui par Le Mans. Nous, on gagne à Lyon, et on perd ensuite contre Lille. Quand je compare le classement de Sedan (dernier) et son niveau de jeu, je me dis que c'est quand même étonnant. Contrairement à tous les discours que j'entends, je considère qu'il y a un nivellement par le haut.

 

 

Que manque-t-il à Bordeaux pour sortir de cette inconstance, qui se vérifie saison après saison et qui s'est vérifiée au cours de cette saison ?

 

Se qualifier tous les ans pour les ans pour la Ligue des champions. Sur une saison, ça représente environ 20% du budget en plus. Sur cinq saisons consécutives, je vous laisse imaginer ce que cela représente.

 

 

Mais elle implique aussi de nécessaires investissements...

 

C'est tout le problème : soit vous renforcez simplement le groupe qui vous a qualifié pour la Ligue des champions, par sécurité. Soit vous créez un énorme trou dans votre comptabilité en achetant et en payant des joueurs de niveau Ligue des champions. Je répète que pour exister dans cette compétition, il faut surtout y participer deux ou trois saisons consécutives.

 

 

C'est le cas de votre adversaire, Lyon, un club qui est en avance sur tout le monde en France. Pour combien de temps ?

 

Lyon est là pour un moment. Il est tout à fait possible que les Lyonnais conservent leur avance en championnat deux ou trois années consécutives, sauf superbe génération spontanée ou recrutement parfait chez un de ses adversaires. Bordeaux, ou Lille, peuvent proposer quelque chose. A condition, une nouvelle fois, de continuer à se qualifier la Ligue des champions. C'est quoi le modèle lyonnais ? Se qualifier tous les ans pour la Ligue des champions ! Il y a eu l'échec Maribor (1999), puis deux nouvelle qualifications (2000 et 2001), puis un premier titre (2002), puis un enchaînement saison après saison. Ça permet de limiter le turn over dans l'effectif, d'accroître les revenus pour attirer les bons joueurs, notamment les plus talentueux du Championnat de France, qui désormais passent par Lyon avant de tenter le saut à l'étranger. »

 

Tiens !! toujours pas présent dans les medias ce Triaud! il est vraiment nul ... :lol: il est au contraire plutot présent je trouve, avec de régulieres interventions à la radio, dans sud-ouest, et meme en l'occurence sur internet. Ok le recrutement fut pourrit depuis quelques temps (en même temps il n'est pas recruteur). Ok on comprend pas trop parfois les choix de prolongations de contrats (en même temps c'est pas lui qui paye le salaire aux joueurs). Mais il est clair qu'il aime le club sinon avec tout ce qu'on lui casse sur le dos il en aurait deja eu sa claque ! Par ailleur je trouve assez bizarre que certains osent avancer que Triaud se fait du fric sur le dos du club. Je vois vraiment pas comment sachant qu'il n'est même pas actionnaire mais seulement salarié. Bref c'est peut-être pas un GRAND président mais tout de même honorable me semble-t-il.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le président bordelais Jean-Louis Triaud. L'équipe.fr

 

Les Girondins de Bordeaux ont fermé le Haillan à double tour cette semaine. Pas de public, pas de journalistes, pas de question : Ricardo et ses hommes feront face à leurs obligations médiatiques vendredi, veille du match, au Stade de France. Ils utilisent la semaine pour préparer leur finale de la Coupe de la Ligue contre Lyon dans le plus grand secret. Jean- Louis Triaud, lui, laisse son portable ouvert. Le président du club vit la période la plus agréable de la saison. Seuls deuxièmes l'an passé, les Girondins semblent enfin avoir digéré le recrutement de Micoud et leur statut de candidat naturel à la Ligue des champions. A quelques heures d'une finale contre Lyon qui peut offrir à Bordeaux son premier trophée depuis 2002, c'est cette aspiration stratégique que rappelle Jean-Louis Triaud dans l'entretien ci-dessous : c'est en jouant régulièrement la C1 que Bordeaux réalisera son projet.

 

 

« Jean-Louis Triaud, Bordeaux va disputer la finale de Coupe de la Ligue contre Lyon. Comment vivez-vous cet événement ?

 

J'aime bien cette coupe. C'est un peu la coupe de l'élite, une compétition entre équipes professionnelles, où le risque d'avoir à jouer sur des terrains médiocres est réduit. Elle nous permet de mieux nous exprimer. La Coupe de la Ligue n'a pas la même image que la Coupe de France. Elle n'a ni la même antériorité, ni la même dimension populaire, mais on joue souvent la finale alors... Les équipes de CFA nous réussissent peu.

 

 

Vous l'aviez gagnée en 2002. Quelles retombées aurait une nouvelle victoire ?

 

Aucune idée ! C'est un titre, c'est valorisant. Mais en dépit des sommes mises en jeu, une victoire ne bouleverse pas le budget d'un club comme Bordeaux, et encore moins Lyon. Et puis, plus vous gagnez de matches, plus vous avez de primes à verser (sourire).

 

 

Une qualification pour la Coupe de l'UEFA est en jeu. Quelle importance lui accordez-vous ?

 

Ce n'est pas l'objectif du club, mais jouer la C3 est toujours bon signe. Même si seule la Ligue des champions représente un minimum garanti, il y a de très belles équipes en Coupe de l'UEFA. C'est surtout intéressant à partir des huitièmes de finale...

 

 

...cap que Bordeaux n'a pas franchi, comme aucun club français cette saison. Comment interprétez-vous cette absence, vous qui avez participé aussi bien à la C1 et à la C3 ?

 

Inutile de chercher midi à quatorze heures, ce sont les circonstances. Nous sommes tombés contre une équipe d'Osasuna pas facile (en seizièmes), qui a sorti les Glasgow Rangers derrière. Je n'ai pas l'impression que Paris et Lens avaient un adversaire facile en huitième (Benfica et le Bayer Leverkusen). Je constate que les deux équipes qui nous ont éliminés en Ligue des champions (Liverpool, PSV Eindhoven), sont en quarts de finale, et que Liverpool a éliminé Barcelone. Pour aller loin en coupe d'Europe, il faut un peu de réussite. On en avait eu en 1996, lors de notre parcours jusqu'en finale de la Coupe de l'UEFA, alors qu'en même temps, nous nous étions maintenus en D1 lors de la dernière journée avec Zidane, Dugarry et Lizarazu.

 

 

En résumé : la Coupe de la Ligue, c'est du bonus, mais l'objectif de votre fin de saison reste la Ligue des champions ?

 

Toujours ! Notre objectif, notre projet, c'est de se qualifier durablement pour cette compétition, au moins via le tour préliminaire. Nous tenons notre destin entre nos mains, même si notre situation est quelque part inespérée (Bordeaux est seul troisième depuis la dernière journée, son meilleur classement depuis la 2e journée). Jusqu'ici, à chaque fois qu'on avait la possibilité de recoller, nous étions passé à côté.

 

 

La saison se déroule-t-elle comme vous l'aviez imaginé ou est-elle plus difficile que prévu ?

 

Je n'imaginais rien. Mais je considère que si la saison est difficile pour nous, elle l'est pour tout le monde. Lille se fait battre chez lui par Le Mans. Nous, on gagne à Lyon, et on perd ensuite contre Lille. Quand je compare le classement de Sedan (dernier) et son niveau de jeu, je me dis que c'est quand même étonnant. Contrairement à tous les discours que j'entends, je considère qu'il y a un nivellement par le haut.

 

 

Que manque-t-il à Bordeaux pour sortir de cette inconstance, qui se vérifie saison après saison et qui s'est vérifiée au cours de cette saison ?

 

Se qualifier tous les ans pour les ans pour la Ligue des champions. Sur une saison, ça représente environ 20% du budget en plus. Sur cinq saisons consécutives, je vous laisse imaginer ce que cela représente.

 

 

Mais elle implique aussi de nécessaires investissements...

 

C'est tout le problème : soit vous renforcez simplement le groupe qui vous a qualifié pour la Ligue des champions, par sécurité. Soit vous créez un énorme trou dans votre comptabilité en achetant et en payant des joueurs de niveau Ligue des champions. Je répète que pour exister dans cette compétition, il faut surtout y participer deux ou trois saisons consécutives.

 

 

C'est le cas de votre adversaire, Lyon, un club qui est en avance sur tout le monde en France. Pour combien de temps ?

 

Lyon est là pour un moment. Il est tout à fait possible que les Lyonnais conservent leur avance en championnat deux ou trois années consécutives, sauf superbe génération spontanée ou recrutement parfait chez un de ses adversaires. Bordeaux, ou Lille, peuvent proposer quelque chose. A condition, une nouvelle fois, de continuer à se qualifier la Ligue des champions. C'est quoi le modèle lyonnais ? Se qualifier tous les ans pour la Ligue des champions ! Il y a eu l'échec Maribor (1999), puis deux nouvelle qualifications (2000 et 2001), puis un premier titre (2002), puis un enchaînement saison après saison. Ça permet de limiter le turn over dans l'effectif, d'accroître les revenus pour attirer les bons joueurs, notamment les plus talentueux du Championnat de France, qui désormais passent par Lyon avant de tenter le saut à l'étranger. »

 

Tiens !! toujours pas présent dans les medias ce Triaud! il est vraiment nul ... :lol: il est au contraire plutot présent je trouve, avec de régulieres interventions à la radio, dans sud-ouest, et meme en l'occurence sur internet. Ok le recrutement fut pourrit depuis quelques temps (en même temps il n'est pas recruteur). Ok on comprend pas trop parfois les choix de prolongations de contrats (en même temps c'est pas lui qui paye le salaire aux joueurs). Mais il est clair qu'il aime le club sinon avec tout ce qu'on lui casse sur le dos il en aurait deja eu sa claque ! Par ailleur je trouve assez bizarre que certains osent avancer que Triaud se fait du fric sur le dos du club. Je vois vraiment pas comment sachant qu'il n'est même pas actionnaire mais seulement salarié. Bref c'est peut-être pas un GRAND président mais tout de même honorable me semble-t-il.

 

Il est bénévole donc pas salarié non plus..Puisse Cavenaghi ainsi que les nouvelles recrues de l'année lui redorer le blason tant fané depuis le départ de Pauleta, l'arbre qui cachait la forêt...

Share this post


Link to post
Share on other sites

triauddastardlyzb6.th.jpg

jai fais un petit alteration a la photo original, mais la ressamblance est dingue!!! :icon_razz:

Share this post


Link to post
Share on other sites
triauddastardlyzb6.th.jpg

jai fais un petit alteration a la photo original, mais la ressamblance est dingue!!! :icon_razz:

 

Euh ... mouais enfin comment dire ... si tu veux en gros :icon_mrgreen:

Share this post


Link to post
Share on other sites
triauddastardlyzb6.th.jpg

jai fais un petit alteration a la photo original, mais la ressamblance est dingue!!! :icon_razz:

 

Euh ... mouais enfin comment dire ... si tu veux en gros :icon_mrgreen:

 

ben ca ma occuper pour 10 minute, et ca ma amuser alor, moi je suis content lol

Share this post


Link to post
Share on other sites

bon président mais mauvais gestionnaire

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis d'accord avec Bart, un commentaire : lol.

 

Bon, sinon, pour Triaud, je pense que quelqu'un d'autre aurait pu faire mieux. Mais on peut toujours trouver pire, et on peut peut-être reconnaître qu'il a su bien s'entourer : Baup, maintenant Ricardo...

 

On ne va pas en rajouter, le palmarès vient d'être étoffé, et le club semble avoir un réel projet. Aulas a mis le temps avant de faire de l'OL une grosse cylindrée. Patientons encore, l'objectif C1 n'est pas loin ! :D

Share this post


Link to post
Share on other sites
Aulas a mis le temps avant de faire de l'OL une grosse cylindrée. Patientons encore, l'objectif C1 n'est pas loin ! :D

 

Certes mais la question est : Est-ce que Triaud et M6 veulent faire de Bordeaux une grosse cylindrée :?: ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Aulas a mis le temps avant de faire de l'OL une grosse cylindrée. Patientons encore, l'objectif C1 n'est pas loin ! :D

 

Certes mais la question est : Est-ce que Triaud et M6 veulent faire de Bordeaux une grosse cylindrée :?: ...

Je pourrai pas répondre avec certitude, mais quand on voit Lyon, qui est une grosse cylindrée, qu'on les aime ou pas, on peut dire que pour M6 ce serait une bonne chose, un Lyon est extrèmement rentable, et Bordeaux qui l'est déjà pourrait le devenir encore plus.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Aulas a mis le temps avant de faire de l'OL une grosse cylindrée. Patientons encore, l'objectif C1 n'est pas loin ! :D

 

Certes mais la question est : Est-ce que Triaud et M6 veulent faire de Bordeaux une grosse cylindrée :?: ...

 

A mon avis oui. Si on se qualifie pour la LDC, je pense que l'on aura une équipe encore plus compétitive que cette année. Je trouve qu'il a changé d'attitude depuis quelques temps. Espérons que ça continue.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!


Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.


Sign In Now