Jump to content

Recommended Posts

Il y a 14 heures, Fdg a dit :

Des fois ça marche comme avec Ounas par exemple 

Oui mais Ounas était jeune quand il a eu des soucis au centre, genre 15 ou 17 ans. Je ne me souviens plus ce qui lui était reproché mais je me souviens par contre que c'était assez dérisoire, des erreurs d'ado sans gravité. Boupendza est lui un adulte de bientôt 24 ans, et en plus d'être ingérable il est mauvais footballeur....

Share this post


Link to post
Share on other sites

A Ajaccio, son contrat de prêt avait été résilié aussi, mais il me semble que c'était plus pour absence de performances et non pas pour un mauvais comportement.

Sinon, anecdote sympathique, Ajaccio a été sanctionné par la ligue en début de saison pour avoir fait joué Boupendza (lors de la première journée), alors qu'il était suspendu. Il avait en effet écopé d'un rouge lors du dernier match de la saison précédente avec Pau (il avait pris 3 matches de suspension par la commission). 

A noter que lors de ce premier match avec Ajaccio, Boupendza avait pris un rouge (sur un second jaune en moins de 30 minutes) dans les AJ. Comme quoi.

 

A Pau, il avait réussi son prêt. Par contre, de mémoire, il avait été sanctionné par le club en cours de saison pour manque de ponctualité aux entrainement: 

Citation

L’attaquant gabonais a récemment été écarté du groupe qui partait à Béziers (en allant jouer avec l’équipe B), parce qu’il avait été en retard à la mise en place de son équipe, alors que justement cette semaine-là le Président avait insisté sur la ponctualité. « Pour tout ce qui discipline, il est sanctionné financièrement. A partir de là, je ne comprends pas qu’on puisse se passer d’un joueur d’une telle qualité ».

 

Depuis le début de la saison, la presse et certaines rumeurs se faisaient le relais d’une relation difficile, parfois, avec ses partenaires. Le Président Palois n’a pas nié. « Tout le monde doit faire des efforts, lui le premier, dans son relationnel. Après, ceux qui l’entourent doivent aussi faire des efforts de façon à accepter le joueur qu’il est, si ce n’est pas l’homme. Dans une entreprise, on ne s’entend pas forcément avec tous ses collègues, mais le bien fondé du travail fait qu’on compose avec. Ce n’est pas au groupe de déterminer avec qui ils veulent évoluer, ils sont tous payés pour jouer et le bien-être de l’équipe ».

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×