Jump to content
miniwiltord

[Directeur Technique] Admar LOPES

Recommended Posts

Admar Lopes avait quitté la Beaujoire au bord des larmes, dimanche, en colère contre ses joueurs, coupables - comme face à Saint-Étienne (2-2, le 20 avril) - de ne pas avoir réussi à l'emporter contre Nantes (3-5) malgré deux buts d'avance. Après leur avoir fait part de son incompréhension à chaud, le directeur technique des Girondins (37 ans) s'est de nouveau adressé à eux, mardi après-midi, en insistant sur les notions de solidarité et d'orgueil. Malgré quatre points de retard sur Saint-Étienne (18e), à quatre journées de la fin, il reste convaincu que Bordeaux n'a pas dit son dernier mot.

 

« Pourquoi prendre la parole maintenant ?
Il y avait eu beaucoup de bruit après "l'épisode Costil" et la réintégration de Paul (Baysse) et Mehdi (Zerkane). On avait pris la décision de ne pas communiquer, de se mettre en mode commando et de laisser le terrain parler. Malheureusement, les choses ne se sont pas bien passées. Je suis là pour assumer mes responsabilités même si les acteurs, ce sont les joueurs.

 

Comment imaginer qu'une équipe qui n'a gagné que cinq matches cette saison puisse réussir à se sauver lors des quatre dernières journées ?
Mathématiquement, il reste de l'espoir. C'est le message de confiance que je veux faire passer. Il reste quatre opportunités. Si on gagne contre Nice (dimanche), ça peut tout changer. Il faut y croire tous ensemble, et je soutiendrai ce groupe jusqu'à la fin. Depuis un mois et demi, on a montré sur certains matches qu'on était capables de bien défendre et de marquer des buts. Le problème, c'est que cette équipe a deux visages et qu'on ne peut jamais prévoir lequel elle montrera... Cette équipe a un grave problème de gestion du score et de gestion émotionnelle.

Les arrivées de Marcelo et Josuha Guilavogui en janvier, mais aussi celle de David Guion au poste d'entraîneur, ne devaient-elles pas corriger ce problème ?
Ces changements ont créé un impact positif au début. Le problème, quand tu changes de coach et que tu fais venir des joueurs importants, c'est que tu dois gagner tout de suite. Sinon, ça crée de l'insécurité. Nous, il nous a fallu un mois et demi... Ç'a été un moment clé.

 

De l'extérieur, rien n'a marché cette saison : ni vos choix d'entraîneur - Vladimir Petkovic, puis Guion -, ni vos choix de recrutement.
On a commis quelques erreurs. Mais le rachat tardif du club a aussi été décisif (officialisé fin juillet). Normalement, le mercato se planifie fin mai-début juin. Nous, on a commencé fin juillet, et on a fait notre première vente - Toma Basic à la Lazio - le 24 août. Ce ne sont pas des excuses mais le contexte était compliqué avec des contraintes économiques. On a démarré le Championnat avec un coach qui n'avait pas fait la préparation... Par rapport au profil des joueurs qu'on a recrutés, on savait qu'il y avait des risques mais on n'avait pas le choix. On a fait avec l'héritage qu'on avait.

Quelle a été votre plus grosse erreur ?
C'est plein de petites erreurs. Tout le monde est coupable.

 

Cette 19e place est-elle représentative du niveau de cette équipe ?
Le classement ne ment pas. C'est le reflet de l'effectif, de la mentalité des joueurs, de la qualité de notre travail au quotidien...

Est-ce un échec que vous assumez ?
Oui. Quand on travaille dans le foot et qu'on est à un poste décisionnaire, on est toujours sujet aux critiques. C'est normal. Ce qui ne l'est pas, c'est que Bordeaux soit 19e. Mais sur les critiques, il faut aussi dire que c'est facile de parler dans cette période où le club est en grande difficulté. Mais cet été, quand le club était aussi en grand danger, où étaient ces mêmes personnes qui nous critiquent actuellement ? Qu'ont-elles fait pour aider le club ?

 

Parmi les critiques qui vous sont adressées, il y a la constitution du staff technique. Vitor Pereira a été remplacé par Grégory Coupet au poste d'entraîneur des gardiens cet hiver, mais le préparateur Antonio Callado, lui, est toujours là. Or le niveau physique des joueurs a souvent fait débat.
Notre gardien - Benoît Costil - a été très performant les trois premiers mois, et le coach des gardiens était Vitor Pereira... Concernant la préparation physique, il y a eu un changement de méthodologie avec l'arrivée de Petkovic et tout ce qui se passait à l'entraînement relevait de sa responsabilité. Avec David (Guion), Antonio a plus de libertés qu'avant, et aujourd'hui nos données physiques sont supérieures à celles de nos adversaires : Metz, Saint-Étienne, Nantes... Entre décembre et février, on a été en dessous, c'est vrai, mais ce n'est pas lié à Antonio.

Sa méthode est basée sur la périodisation tactique. Certains joueurs estiment, en privé, que pour qu'elle soit efficace, il faut être à fond aux entraînements.
Vous donnez la question et la réponse.

La gestion des cas Laurent Koscielny-Benoît Costil a également beaucoup fait jaser. Si c'était à refaire... ?
On a conscience d'avoir pris des décisions pas très populaires. On a touché à des cadres du vestiaire mais si on l'a fait, c'est parce qu'on a senti qu'on en avait besoin. Je referais exactement la même chose.

Enlever Costil après Montpellier pour le remettre un mois plus tard à Nantes, n'est-ce pas un aveu d'échec ?
Après Montpellier, le coach m'a dit que sportivement, Benoît n'était pas à son meilleur niveau, qu'il revenait de blessure, et qu'il voulait faire jouer Gaëtan (Poussin). Après nos difficultés à Lyon (1-6, le 17 avril) et la grosse déception contre Saint-Étienne (2-2), il m'a dit qu'il voulait remettre de l'expérience, qu'il sentait Benoît mieux physiquement, et j'étais d'accord avec lui. C'est un choix purement sportif. Sans pression extérieure.

 

Après l'altercation qui a opposé Costil au leader des Ultramarines, Florian Brunet, à la mi-temps contre Montpellier et les accusations de racisme, comprenez-vous que cela puisse être interprété différemment ?
Je comprends, mais je ne suis pas d'accord. Benoît a joué contre Montpellier parce que Poussin était suspendu. Sinon, Poussin aurait joué.

Compte tenu de la situation actuelle, plusieurs partenaires et supporters du club s'étonnent que votre président, Gérard Lopez, ne soit pas plus présent.
Le président a un réseau que peu de monde a. Il est plus utile à voyager et à chercher des solutions économiques pour l'avenir du club qu'à rester enfermé dans un bureau. Ça ne l'empêche pas d'être au courant de tout. Je lui parle et le coach lui parle tous les jours.

En cherchant des partenaires économiques, il est dans son rôle d'actionnaire. N'aurait-il pas fallu un président délégué au quotidien ?
Il a mis des personnes de confiance au club. Même s'il n'est pas toujours au centre d'entraînement, on parle de quelqu'un de très actif, qui participe à toutes les décisions. Puis il ne faut pas oublier que sans Gérard Lopez, on ne parlerait pas des Girondins de Bordeaux en Ligue 1.

Son projet peut-il être viable en L2 ?
La seule option dans ce plan B, c'est de remonter tout de suite. Le plan A, c'est de rester en L1. J'y crois. »

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est creux. Beaucoup d’élément de langage, mais au final, nous n'apprenons pas grand chose, si ce n'est qu'il minimise ses erreurs, comme celles du président Lopez. 

De toute manière, les seules réponses attendues dans l'immédiat sont les 4 matches restants.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mouais, le plan B est déjà foireux avec cette condition, c'est quoi le plan C ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hâte de voir les fruit des ''recherches de solutions économiques'' du formidable Lopez. Sans doute un prêt à 20% auprès d'un usurier albanais.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Prostitution des salariés du club ?

Hors joueurs il sentant, ça les fatiguerait ..

Share this post


Link to post
Share on other sites

"même si les acteurs, ce sont les joueurs."

"On a fait avec l'héritage qu'on avait"

"C'est plein de petites erreurs. Tout le monde est coupable."

"tout ce qui se passait à l'entraînement relevait de sa responsabilité"

 

J'y suis pour rien je vous dit ! Gros blaireau, t'as fait venir 13 mecs sans déconner avec ta cellule en bois, TREIZE

FC Girondins de Bordeaux - Transferts 21/22 | Transfermarkt

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation

et aujourd'hui nos données physiques sont supérieures à celles de nos adversaires : Metz, Saint-Étienne, Nantes...

Eh bien, heureusement, cela nous a permis de faire une victoire moyenne contre une équipe merdique, un nul merdique et une défaite encourageante pour la L2/N3 ...

Si physiquement on était pas supérieur, on perdait par 10-0 ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et grace a lui on a battu les jumeaux 10/0 😂😂😂

Share this post


Link to post
Share on other sites

Lopes dit: "Nous sommes tous coupables". Donc, c'est ce que je vais retenir, mais... 

Quand le journaliste le questionne sur son choix d'avoir écarté Koscielny, il persiste et signe... Cet épisode a fait du mal au groupe et a coûté de l'argent au club. Si on ajoute les performances de son successeur en défense centrale, c'est un énorme échec ! La gestion du cas Costil a été catastrophique. Lopes est incapable de reconnaître son erreur. 

Que dire de la mise à l'écart de Baysse ? C'est vrai qu'on pouvait s'interroger sur ses capacités à retrouver son niveau. Mais pourquoi écarter un jour d'expérience, un joueur formé au club et qui, à mon avis, est irréprochable dans l'investissement? Cela s'appelle une erreur. 

Quant aux absences de Lopez, pour moi, cela relève encore d'une erreur. Lorsque tu es président d'un club qui se retrouve en difficulté, tu dois être présent. Lopez n'a même pas su déléguer sa présidence à quelqu'un de compétent (alors qu'il savait bien qu'il serait peu présent au club). L'argument de l'homme d'affaires aux mille et un contacts est irrecevable à un moment où le club coule. 

Après, il est factuel de rappeler que personne n'était en capacité de reprendre le club l'été dernier (sauf Lopez). Un mercato tardif (effectué sans moyens financiers) et l'arrivée tardive du coach ont clairement impacté la saison. Maintenant, il y a beaucoup de décisions prises par cette direction bicéphale, notamment dans la gestion humaine, qui n'ont pas apporté de sérénité aux joueurs. Là, cela relève de l'incompétence les Lopez/s ont enfoncé le club. Ils sont arrivés en sauveurs du club, maintenant, ils en sont les fossoyeurs. Ironie du sort, menacé par la DNCG de relégation administrative l'été dernier, Bordeaux va se retrouver rétrogradé en Ligue 2 dans quelques jours. J'en viens à me demander si le premier scénario (orchestré par la DNCG) aurait été pire que celui qu'on a vécu cette saison. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il est faut de dire que personne n etait en mesure de reprendre le club.

 

la vrai phrase est « personne n etait en mesure de reprendre le club aux conditions de KS (i.e en contractant un pret du niveau de la dette a fortress).

des options etaient sur la table et discutees avec les instances (la lfp elle meme poussait dans cette direction) pour reprendre le club suite a un redressement judiciaire.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, bujub a dit :

Après, il est factuel de rappeler que personne n'était en capacité de reprendre le club l'été dernier (sauf Lopez). 

Bujub, c est toute la question et j espère qu un jour on connaîtra la vérité.

est ce que Lopez est venu comme un blaireau donner les garanties que KS attendait coupant l herbe sous le pied des autres dossiers de reprise ?
 

car on peut tout aussi bien penser que les autres dossiers dont celui de quillot étaient tout aussi bien viables pour une saison en L1 mais peut être pas aussi avantageux pour nos créanciers  que celui de Lopez.

j ai eu la naïveté de croire que personne ne serait assez con pour servir les intérêts de KS dans cette reprise, à l évidence y en avait un.
 

et si personne n avait les reins solides pour la L1, À l’heure actuelle on serait peut être en L2 en train de ferrailler pour une remontée épuré de toute dette ( disposition Covid lfp) et avec une base de travail saine. ( on était plusieurs sur la shoot à avoir choisi cette option)

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 21 heures, Eliot a dit :

Bujub, c est toute la question et j espère qu un jour on connaîtra la vérité.

est ce que Lopez est venu comme un blaireau donner les garanties que KS attendait coupant l herbe sous le pied des autres dossiers de reprise ?
 

car on peut tout aussi bien penser que les autres dossiers dont celui de quillot étaient tout aussi bien viables pour une saison en L1 mais peut être pas aussi avantageux pour nos créanciers  que celui de Lopez.

j ai eu la naïveté de croire que personne ne serait assez con pour servir les intérêts de KS dans cette reprise, à l évidence y en avait un.
 

et si personne n avait les reins solides pour la L1, À l’heure actuelle on serait peut être en L2 en train de ferrailler pour une remontée épuré de toute dette ( disposition Covid lfp) et avec une base de travail saine. ( on était plusieurs sur la shoot à avoir choisi cette option)

 

 

ouep, mais notre avis tout le monde s'en branle.

si lopez a pas nommé de president (comme il l'a fait à mouscron et boavista), selon moi c'ets pour toucher des commissions.

Vu que le vrai patron reste ks ou fortress on sait pas trop, ba fallait bien un poste pour pouvoir gratter.

Aucune preuve de ce que dit, c'est juste ce que je pense rien d'autre

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si l'on en croit C. Carpentier, Admar Lopes sera reconduit à son poste alors qu'il a montré son incompétence. Comment peut-on espérer re-structurer le club et remonter en L1 en conservant les mêmes maux? Au mieux, il pourrait avoir un poste à la cellule de recrutement. Et encore... Quand on voit les joueurs qu'il a choisis, c'est un bel échec! 

J'ai mis un lien ressorti par Ogu sur le forum: "Admar Lopes, l'un des meilleurs recruteurs du monde".

https://girondins4ever.com/20210628/397372-presentation-dadmar-lopes-lun-des-meilleurs-recruteurs-du-monde/

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si ce choix est confirme, bienvenue en national en 2024 🤣.

 

sans deconner je veux bien que parfois on se plante sur un mec qu on recrute parcequ on a loupé un detail dans son dossier qui fait que ca ne pouvait pas etre une bonne recrue, mais reconduire des personnes qui sur une annee entiere n a fait que conneries sur conneries…

 

une nouvelle confirmation que lopez c est exactement la meme que dagrosa.

 

j en viens a esperer que ks degage lopez…

 

et dire qu on aurait pas foutu ce connard a la tete du fcgb on aurait demarre une vrai reconstruction des cette saison en L2 mais avec une structure refaite a neuf et sans dette a des fonds vautours…

 

ahlala je me rappelle encore quand ca parlait de traitres a l evocation de Lange et Triaud s opposant au projet Lopez…

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×